CENTRE DE DEVELOPPEMENT SOCIAL DE BUTEZI (CDS BUTEZI) 

DIOCESE RUYIGI    –   D/S : 119 BUJUMBURA

BURUNDI-AFRIQUE CENTRALE

E mail : niyaugustin2000@yahoo.fr

 

Titre du Projet :   «APPUI A LA REDYNAMISATION DU CENTRE DE DEVELOPPEMENT  SOCIAL- CDS BUTEZI »

Lieu d’exécution  : Butezi, au siège du Centre de Développement Social de Butezi

Exécution du Projet         : CDS BUTEZI

Coût total du projet          : 50 670 000 FBu         soit 28 150 Euros

Durée d’exécution           : 36 mois

Date de présentation : Février 2015.

 

  1. 1.    DONNEES FORMELLES

 

Pays                 : BURUNDI

Titre du Projet   : Projet d’Appui à la  Redynamisation du CDS BUTEZI.

Demandeur     : Abbé Augustin NIYITUNGA

Fonction          : Responsable du CDS BUTEZI

Adresse           : Province Ruyigi, Commune Butezi, à Butezi.

Tél. Mob          : 79761865 / 76377515,

Email               : niyaugustin2000@yahoo.fr

 

Répondant juridique : Monseigneur Blaise NZEYIMANA, Evêque du Diocèse de Ruyigi.

Email                           : nzeyimanablaise@yahoo.fr

  1. I.              CONTEXTE DE DÉVELOPPEMENT ET SITUATION GÉNÉRALE

 

I.1. Aire géographique

 

Le Centre de Développement Social de Butezi (CDS Butezi) est situé en Commune Butezi, Province Ruyigi à l’Est du Burundi à une vingtaine de km du chef lieu de la province Ruyigi.

De par sa position géographique, cette partie du pays se trouve enclavée et éloignée de la capitale politique et économique, à plus de 150 km de BUJUMBURA. L’état de son réseau routier est en général difficilement praticable.

 

I.2. De la création du CDS

 

Le CDS Butezi a été créé en 1976 avec le concours permanent d’une ONG italienne dénommée A.S.P.Em basée à CANTU. Cette organisation servait d’intermédiaire entre le bailleur et ledit Centre.

Selon un esprit évangélique, le Centre de Développement Social de Butezi avait pour mission de travailler pour le développement de tout homme et de tout l’homme, en essayant de répondre aux nécessités, aux besoins fondamentaux et aux souhaits exprimés par les  gens de la région surtout les plus pauvres.

La formation humaine et technique du personnel, l’appui aux coopératives, le domaine sanitaire et les activités de production diverses constituaient les lignes directrices pour atteindre les buts qu’il s’était fixés.

I.3. Les secteurs d’intervention du  CDS BUTEZI avant l’interruption des activités.

 

Les activités menées par le CDS Butezi faisaient de lui une réalité vivante. Il était surtout connu pour ses produits et ses services rendus à la population venant de tous les coins du pays. Pour réaliser ses objectifs de développement, le CDS Butezi avait les orientations suivantes :

  1. Le secteur sanitaire avec un Hôpital fréquenté par des malades provenant de tout le pays.
  2. Le secteur agro pastoral organisé en groupements d’agriculteurs et d’éleveurs sur six sites : Muyange, Gihahe, Kanyinya, Kebuko, Rwange, et Mubira.
  3. L’union des coopératives (UNICOOP) faite par la boulangerie, la minoterie, la couture, la mécanique et la menuiserie.
  4. Les services généraux (transport, coopérative populaire, garage, …)
  5. L’abattoir charcuterie.

Tous ces secteurs d’activités mettent en relief l’importance socioéconomique du CDS Butezi à l’époque dans la commune de Butezi et ses environs.

 

I.4. Impact  de la crise sur le CDS Butezi.

La crise déclenchée en Octobre 1993 a atteint le sommet dans la Commune Butezi surtout en 1996 où tous les volontaires italiens (qui assuraient la coordination et la maintenance du CDS Butezi) ont été obligés de quitter le pays à cause de l’insécurité devenue intenable. Certains membres du personnel local du CDS Butezi et des membres des différentes associations de l’Union des Coopératives de Production (UNICOOP Butezi) ont  été tués, tandis que les autres prenaient le chemin de l’exil dans les pays voisins ou dans les sites (des déplacés de guerre à l’intérieur du pays).

Cette situation de crise et de désordre sociopolitique a anéanti les activités et même les réalisations d’une vingtaine d’années à tous les niveaux du Centre de Développement Social de Butezi.

En effet, non seulement les activités ont été arrêtées, il y a eu aussi pillage et destruction de certaines infrastructures et équipements. Les maisons et containers ont été saccagés pendant ces moments de crise, le cheptel et de nombreux autres biens du Centre volés (produits en stocks).

En somme, tout l’appareil productif du CDS Butezi a été endommagé dans son ensemble. Plus de tête pour la coordination de tout l’ensemble, plus de ressources humaines, plus de moyens de fonctionnement, …

Quand la période d’accalmie est venue, les volontaires italiens étant partis après avoir remis le CDS Butezi au Diocèse Ruyigi,  le Diocèse de Ruyigi s’est investi dans l’urgence pour la ré-ouverture de l’Hôpital en 1998 après deux ans de fermeture.

Pour le reste des différents secteurs, on s’est contenté d’assurer la sécurité et l’entretien minimum des infrastructures et du matériel restant ; cela jusque fin 2012 où l’Evêque a nommé un prêtre comme Responsable du CDS Butezi pour qu’il organise la reprise effective des activités du Centre.

 

I.5. La relance des activités.

Depuis deux ans, le CDS Butezi  reprend la vie petit à petit dans ses différents secteurs d’activités :

  1. A.    L’Union des Coopératives de Production de Butezi (UNICOOP BUTEZI).

La priorité a été réservée particulièrement aux différentes coopératives encadrées par le CDS Butezi parce que leur impact sur la vie des bénéficiaires est directement remarquable.

C’est ainsi qu’en fin 2012, les membres des associations de l’UNICOOP qui avaient déserté à cause de la crise ont été appelés pour réintégrer leurs associations respectives. Les organes de l’UNICOOP ont été  remis sur pied. Il y a eu :

  • Elections des responsables pour chaque unité de production
  • Election du président du Comité de gestion de l’UNICOOP composé par les Responsables des différentes unités de productions
  • Election du Président de l’UNICOOP
  • Sensibilisation  et facilitation pour la tenue des réunions statutaires des membres de l’UNICOOP

Actuellement,  l’UNICOOP  est bien organisée et comprend au total 27 membres:

 

1° L’atelier Menuiserie : 8 membres

2° L’atelier Mécanique : 5 membres

3° la Minoterie    :   5 membres

4° La Boulangerie : 5 membres

5° La couture        : 4 membres

 

Difficultés rencontrées :

–       Les infrastructures et équipements sont vieux

–       Le nombre réduit des membres

–       Le manque de capital suffisant pour une production considérable

–       Les membres des coopératives qui ont besoin des formations de recyclage dans la gestion administrative et financière (bonne tenue des documents comptables de la coopérative, …) des coopératives, le marketing, le renforcement des capacités techniques selon leurs activités respectives pour être à jour et  compétitifs sur le marché.

 

  1. B.    Le Secteur agri- élevage.

L’agriculture et l’élevage est un secteur privilégié du CDS Butezi de par son importance capitale dans l’amélioration du niveau de vie de la population par l’augmentation de la production agricole et d’élevage.

Au sein du CDS Butezi, ce secteur joue en outre un rôle démonstratif pour le reste de la population (utilisation des techniques agricoles améliorées).

Dans le cadre de la relance du CDS Butezi particulièrement du secteur agriculture et élevage, nous avons déjà réinitié pas mal d’activités :

➢      Dans le domaine agricole.

1° Deux sur quatre terrains du CDS Butezi qui avaient été occupés de force par certaines gens  pendant que le CDS ne fonctionnait plus, ont été reconquis via les tribunaux. Il s’agit du terrain de MUYANGE (8ha) et de RWANGE (3ha). Pour les deux qui restent (Terrain de Mubira et Gihahe), les procédures sont en cours dans les instances judiciaires.

2° Deux propriétés sont en exploitation. Il s’agit de :

  • MUYANGE : une superficie de 4 ha exploitée  à l’aide d’un appui des partenaires. La récolte a été de 2 tonnes d’épis de maïs saison culturale A 2014 ; on a une bananeraie de 180 rejets de bananier depuis la même saison A 2014.
  • KEBUKO : 3,5 ha de boutures de manioc résistantes à la mosaïque fournies par la Direction Provinciale de l’Agriculture et l’Elevage (DPAE Ruyigi) pour la saison culturale A 2015  ont été plantées. On y a associé aussi le petit pois sur toute cette superficie.

3° Les machines agricoles (3) sont en réparation à l’aide d’un appui des partenaires

4° Un jardin potager de RWANGE (0,5ha) est en exploitation

5° Plus de 600 plants d’arbres agro-forestiers ont été plantés sur les terrains de MUYANGE et RWANGE.

 

➢      Dans le domaine de l’élevage.

  • L’élevage des vaches a été initié à MUYANGE en vue de produire du fumier de l’étable destiné à la fertilisation de ce site. C’est ainsi que quatre taurillons ont été achetés au mois de janvier 2014.
  • L’élevage des porcs a été redémarré depuis le mois d’Avril 2014. Aujourd’hui, la porcherie de Rwange (au CDS Butezi) compte 15 porcs. Cet élevage a déjà produit aussi beaucoup de fumier qui sera utilisé pour la fertilisation des champs.
  • Certaines machines de la Minoterie de production des concentrés (aliment du bétail) ont été réparées et sont fonctionnelles.

 

Difficultés rencontrées

Ces terrains en jachère pendant plus d’une dizaine d’années demandent plus d’énergie lors de leur exploitation et les premières récoltes ne sont pas bonnes.

D’autres sont encore en litige à cause de certaines personnes qui veulent les prendre de force après tant d’années de non exploitation.

La main-d’œuvre est actuellement très chère.

Suite au manque des moyens, le CDS Butezi ne peut se procurer du bétail de race améliorée de bonne qualité.

De plus, l’abattoir charcuterie du CDS Butezi ne fonctionne pas encore.

 

  1. C.     Les ressources humaines

Comme toute institution,  le CDS Butezi a besoin d’un personnel (propre) qualifié et aux profils diversifiés pour pouvoir réaliser ses objectifs de développement.

Actuellement, le personnel à la disposition du CDS Butezi se présente comme suit :

N Fonction Formation Diplôme ou Certificat
1 Abbé  Responsable du CDS Butezi Philosophie et Théologie Bachelier en Philosophie et équivalent de Licence en Théologie
2 Le chargé du suivi des activités agricoles Ecole primaire Certificat
3 La chargée du recouvrement 7è année Certificat
4 Les chauffeurs des tracteurs (2) Sur le tas
5 L’opérateur de la décortiqueuse Sur le tas
6 Le plombier sur le tas
7 Travailleurs de la boutique (3) primaire certificat
8 Travailleur de la porcherie
9 Les veilleurs (deux équipes de 5 personnes chacune qui se relaient après le mois)

Difficultés rencontrées

En considérant le tableau qui fait état actuel du personnel du CDS Butezi, Il est évident qu’il y a nécessité d’autres personnes ressources pour appuyer le Responsable du Centre dans la conception, la planification et  la gestion  au quotidien de toutes les activités des différents secteurs d’intervention du CDS Butezi.

  1. II.              CONTEXTE ET JUSTIFICATION du PROJET.

 

Les différents secteurs d’intervention du CDS Butezi comme nous l’avons dit plus haut faisaient de celui-ci  une réalité vivante avec une organisation bien structurée à tous les niveaux : humain et matériel.

La réussite des projets, la notoriété du Centre tenaient de l’existence d’un personnel capable, avec des aptitudes professionnelles variées ; un personnel qui peut concevoir et bien conduire des projets qui répondent efficacement  aux nécessités de la population.

La situation d’insécurité devenue intenable en 1996 en Commune Butezi a anéanti toutes les activités du CDS Butezi suite au départ des volontaires italiens (fondateurs et gestionnaires au quotidien dudit Centre), la fuite du personnel local, la destruction de certaines infrastructures, les vols et pillages des biens du Centre.

L’équipe fondatrice et coordonatrice expérimentée étant partie, le Centre est resté en ce moment comme acéphale (sans tête).

Actuellement, depuis deux ans avec la nomination d’un Responsable du CDS Butezi par l’autorité diocésaine compétente, la vie reprend petit à petit. Les activités dans les différents services augmentent au jour le jour quoique timidement à cause du manque de capital suffisant. Malgré tout cela, le Centre est fréquenté et offre des services variés.

Le Responsable du CDS se taille en mille morceaux pour concevoir, organiser, coordonner et superviser toutes les activités au service de la population bénéficiaire du CDS Butezi.

 

Aujourd’hui, avec l’augmentation progressive des activités (en l’occurrence  les activités des 5 différentes coopératives de l’UNICOOP, les activités agropastorales…), le travail de la gestion administrative et financière du CDS, de planification et de suivi de l’exécution de toutes activités  reposant sur  une seule personne ne peut pas aboutir à des résultats très satisfaisants.

D’où la nécessité de doter à ce centre au moins deux personnes ressources qualifiées (un coordinateur et un secrétaire comptable) qui appuieraient le Responsable du CDS Butezi dans l’organisation et la  gestion des activités du CDS Butezi.

 

 

III.DESCRIPTION DU PROJET

 

III.1. LES OBJECTIFS DU PROJET

 

III.1.1.    Objectif principal :          Redynamiser le CDS BUTEZI

III.1.1.2. Objectifs spécifiques : Améliorer les prestations du CDS Butezi

 

III.2. LES RESULTATS ATTENDUS

 

III.2.1. Les capacités opérationnelles du CDS BUTEZI  sont renforcées

III.3. LES ACTIVITES DU PROJET

 

Résultat : Les capacités du CDS BUTEZI  sont renforcées

Activités :

III.3.1. Recruter et engager un personnel qualifié

III.3.2. Equiper le CDS en matériel informatique

III.3.3. Equiper le CDS en moyen de déplacement

III.3.4. Réhabiliter et équiper en mobilier le bureau pour le nouveau personnel

 

IV. STRATEGIE ET METHODES DE MISE EN ŒUVRE :

 

  • Recruter le nouveau personnel :

– Un Coordinateur des activités (un Ingénieur agronome)

– Un secrétaire comptable (formation en gestion comptabilité niveau A2)

  • Engager le nouveau personnel :

– préparer leurs contrats de travail

– définir leurs cahiers de charge

 

  • Aménager et équiper les bureaux du nouveau personnel

–       Réhabiliter le bureau (peindre les murs, réinstaller les circuits électriques,

–       Acheter deux ordinateurs + accessoires : un portable et un autre de bureau respectivement pour le Coordinateur des activités et  le secrétaire comptable

–       Acheter une imprimante et une machine photocopieuse

–       Protéger les ordinateurs (acheter une antivirus)

 

  • Doter au CDS d’un moyen de déplacement pour le suivi des activités sur terrain

 

–       Acheter une moto YAMAHA AG100

–       Payer l’assurance de la moto et autres impôts

–       Acheter les imperméables

  • Le  recrutement du personnel

Deux unités  qualifiées seront recrutées : le Coordinateur des activités du Centre et le secrétaire comptable.

 

Le  cahier de charge pour le personnel recruté est le suivant :

➢      Le  coordinateur des activités sera chargé entre autres de :

–       Participer à l’élaboration des projets de développement social à présenter aux bailleurs

–       Assurer  au quotidien la supervision et la coordination de l’exécution des projets et de toutes les activités du CDS Butezi ;

–       Rechercher les opportunités de nouveaux projets ou de nouvelles activités

–       Représenter  le CDS Butezi dans les réunions d’ordre technique et administratif quand le Responsable du CDS Butezi est empêché

–       Appuyer techniquement les coopératives de l’UNICOOP et les autres associations encadrées par le CDS Butezi

–       Elaborer des schémas de collaboration avec les partenaires éventuels

–       Préparer les rapports périodiques des activités et des projets en cours d’exécution et les soumettre au Responsable du CDS Butezi

–       Assurer la gestion du personnel (paie, congé, évaluation, discipline, etc.)

–       Vérifier le respect de toutes les obligations administratives, légales et fiscales

 

➢      Le secrétaire comptable

Il sera essentiellement chargé des questions relatives au secrétariat, à la comptabilité et au suivi/gestion du charroi :

 

❖      Au niveau du Secrétariat ses tâches seront surtout concentrées sur :

–       La gestion du courrier entrant et sortant

–       La gestion de la documentation

–       La préparation du matériel des réunions…

❖      Au niveau du charroi, il devra :

–       Veiller à l’approvisionnement et à la gestion/entretien  du matériel de bureau ;

–       S’occuper  de l’entretien des biens immeubles et meubles ;

–       Suivre l’état du charroi et veiller  à son  maintien  en bon état de fonctionnement ;

–       Dresser le cas échéant  un rapport ou informer le Responsable du CDS des anomalies constatées en rapport avec le charroi.

–       Gérer le carburant et répartir le travail aux conducteurs des véhicules.

❖      Comptabilité ;

–       Saisie des écritures comptables dans l’ordinateur

–       Collecte et conservation des pièces comptables

–       Suivi des comptes

–       Préparation des salaires du personnel

–       Suivre les obligations des charges fiscales et sociales du personnel (les IPR, INSS,…)

 

V. DURABILITE ET PERENNITE, EFFETS ET IMPACT DU PROJET.

V.1. L’UNICOOP  augmentera la  production et pourra  contribuer dans la prise en charge du personnel  aussi bien d’encadrement que de production.

Saisie des effets et des impacts

Rapports (réunions, de visites, évaluations), ….

V.2. Effets attendus :

–       La production augmente grâce au suivi régulier des activités

–       La reprise des activités dans tous les secteurs grâce aux projets élaborés et financés

–       La gestion financière est améliorée

 

V.3. IMPACT DU PROJET

Le CDS BUTEZI  redynamisé  devient un Centre de  développement et de rayonnement économique et social.

VI. Plan des dépenses et des recettes

Investissement :                                 18 870 000 BIF

Salaires             :                                  28 800 000 BIF

Autres dépenses :                               3 000 000 BIF

Total des dépenses :                         50 670 000  BIF soit 28 150 Euros

Montant demandé à  la Comunauté du Pellegrino :        46 850 000   BIF Soit   26 028 Euros    Taux de change : 1800

Apport local/CDS Butezi :                 3 820 000 BIF Soit         2 122 Euros

—————————————————

Rapporto sul progetto 2015-2016

Rapporto sul progetto 2017